Comment surmonter le rejet ?

La vie peut laisser de nombreuses leçons, mais parfois elle fait aussi souffrir. Le rejet est considéré comme l’un des plus grands dommages émotionnels qu’une personne puisse subir et c’est l’un des traumatismes qui a les conséquences les plus négatives lorsque elle le subisse pendant l’enfance.

Un exemple est le cas des enfants qui, pour diverses raisons, doivent vivre avec l’expérience d’un père ou d’une mère qui les abandonne et qui, à un moment donné de leur vie, les rejette. Ces enfants peuvent grandir et devenir des personnes brillantes, aimées et qui réussissent, mais ils auront souvent du mal à atteindre la maturité émotionnelle. Ils se sentiront toujours en insécurité lorsqu’ils devront créer des relations interpersonnelles, car la méfiance et la peur affecteront nombre de leurs actions. Comment faire face à cette peur du rejet ?

Vous ne devez pas non plus oublier la souffrance émotionnelle à laquelle vous devez faire face lorsque vous êtes rejetés par quelqu’un que vous aimez. Il est clair que tout ne peut pas se passer comme vous le souhaitez dans la vie, mais il y a des gens qui ont plus de mal que d’autres à accepter le rejet. Lorsqu’ils entendent « non » ou, pire encore, lorsqu’ils leur font un tort qu’ils ne peuvent oublier, le temps semble s’arrêter.

Construire un mur de protection

Vous devez être clair dans votre tête : une chose est ce que les autres pensent de vous et une autre, très différente, est ce que vous êtes vraiment. Vous pouvez souffrir de rejet dans certains domaines de votre vie : au travail, en amour, etc. Vous devez être clair dans votre esprit : une chose est ce que les autres pensent de vous et une autre, très différente, est qui vous êtes vraiment. Mais le rejet n’est pas une démonstration de vos limites. Vous ne devez pas croire que ce qui vous est arrivé prouve que vous méritez d’être seul, que vous êtes quelqu’un avec peu de ressources, peu attrayant ou quelque chose comme ça. C’est tout à fait faux.
Ce n’est pas la même chose de dire « j’ai perdu » et « je suis un perdant ». Vous devez éviter de vous donner des étiquettes négatives. Vous devons vous protéger. La vie vous donnera certainement beaucoup plus de chances et d’opportunités de réussite, des opportunités d’être plus heureux.

Le rejet comme un moment de crise à surmonter

Vous avez tout à fait le droit de vivre le moment du rejet comme un moment de crise personnelle. Le fait d’être rejeté ou abandonné par votre partenaire vous fera vivre une période de « deuil » émotionnel. De la même manière, être licencié de votre travail ou être repoussé par un ami ou un membre de la famille est une période de deuil que, en tant que telle, vous devez traverser. Vous devez le reconnaître pour ce qu’il est : une perte, un moment de souffrance. Mais cette souffrance doit être momentanée et passagère. Une courte période qui vous permet de réfléchir à ce qui s’est passé, d’y réfléchir et de tirer les leçons de vos erreurs.
Chaque expérience doit vous laisser une leçon, même s’il est vrai qu’il est parfois difficile de trouver un pourquoi. Vous avez été rejetés par quelqu’un, et il n’y a pas beaucoup de moyens d’adoucir la situation. Mais ce qu’il faut éviter de faire, c’est de se blâmer : « Il m’a rejeté parce que je ne suis pas assez beau, gentil, brillant, intéressant, etc. C’est une erreur qui peut vous faire beaucoup de mal. Il faut plutôt tirer une conclusion de l’expérience : « Je dois essayer de m’intéresser aux personnes qui sont moins fières, plus simples et plus humbles » ; « Je dois chercher un emploi où l’on reconnaît mes capacités et mes mérites ».
Il est donc acceptable de vivre la douleur du rejet pendant un temps limité, ce qui vous permet de faire une analyse introspective dont vous pouvez sortir renforcés et la tête haute, pour recommencer à marcher dans la vie avec optimisme.

Éviter d’internaliser ou de personnaliser

Vous ne devez pas fuir ce que vous ressentez, mais façonner vos émotions et être capable de les décrire. Parlez-en : c’est nécessaire si vous voulez pouvoir les laisser partir. Vous avez été rejeté, vous le savez. Mais ne laissez pas cette défaite devenir une blessure qui vous empêche de respirer et d’aller de l’avant.
Cette personne qui, à un moment de votre vie, vous a dit non, représente simplement le passé. Vous avez le droit et le devoir d’aller de l’avant, plein de nouvelles forces, de nouveaux projets et de nouveaux espoirs. Vous ne devez pas devenir les victimes de ceux qui vous font du mal, qu’ils l’aient fait exprès ou non. Vous devez être le héro de vous-mêmes, des personnes capables d’apprendre de leur propre souffrance, capable de faire de la douleur un guide, un enseignement, une façon de regarder l’horizon et de trouver l’espoir.
Ne laissez pas la douleur émotionnelle causée par le rejet, vous laisser en suspens dans le passé. La vie continue et vous devez faire de même. Le bonheur peut vous envelopper à nouveau dans le moment le plus inattendu.