Calcédoine : une pierre idéale pour les hypersensibles

Calcédoine

Parmi les pierres fines, il en est une à l’éclat mat et aux couleurs pastel dont l’aspect laiteux rappelle la douceur de l’amour maternel. Cette pierre, la calcédoine adoucit les souffrances physiques et morales et procure ainsi à celui qui la porte une immense sensation de paix.

À propos de cette pierre fine

Le nom générique calcédoine désigne une famille de minéraux parmi lesquels on trouve l’agate aux multiples couleurs, la chrysoprase verte, la cornaline rouge, l’héliotrope au coloris noirâtre tacheté de rouge, la sardoine de couleur rouge-brun et encore le jaspe et l’onyx. Une pierre de cette famille ne porte pas d’autre nom que le nom générique, peut-être parce qu’elle est d’apparence blême, translucide et simplement colorée de tons pâles : le blanc, le bleu, le gris parfois aussi le mauve ou le jaune. Et c’est de cette pierre-là que nous allons parler.

Cette gemme discrète est un quartz microcristallin. On la trouve sous forme d’amas, de stalactites et de géodes dans certaines roches siliceuses ou dans des gisements métallifères un peu partout à travers le monde : en Asie (Inde, Sri Lanka), en Afrique (Namibie, Zimbabwe, Madagascar) en Amérique du Sud (Brésil, Uruguay), en Europe (Turquie, France, Belgique), en Russie (Oural et Sibérie), etc. Cette roche translucide n’est pas uniforme, elle comprend des zones polies et auréolées, de minces couches de microcristaux et aussi de petits galets. Certaines personnes la confondent avec l’opale, la chrysocolle ou encore la tanzanite à cause de son aspect nébuleux.

L’histoire de cette pierre bleue

La calcédoine doit son nom au port de la ville de Chalcédoine (khalkédôn) située en Asie Mineure, au nord de la Turquie actuelle. C’est de là qu’elle était largement exportée après sa découverte, il y a environ 6000 ans. Cette ville s’appelle aujourd’hui Kadiköy.

Pendant l’Antiquité

Certains fabriquent des outils avec cette roche, d’autres la sculptent et l’utilisent comme sceau pour imprimer des tablettes d’argile et plus tard de la cire. La pierre est principalement taillée à Alexandrie et à Rome pour réaliser des objets décoratifs, des bijoux, notamment des camées et des bustes d’empereurs romains. L’écrivain et naturaliste romain Pline l’Ancien en parle dans son encyclopédie. Elle est citée dans la Bible comme étant l’une des 12 pierres de la Jérusalem céleste.

Durant le Moyen-Âge

Les artistes ne s’intéressent plus à cette pierre pour en faire des œuvres d’art, mais les savants épris de lithothérapie s’y intéressent pour ses pouvoirs et ses vertus. Marbode, évêque de Rennes à partir de 1096, sainte Hildegarde, religieuse bénédictine et aussi médecin née à la fin du 11ᵉ siècle et le frère dominicain saint Albert le Grand, au 13ᵉ siècle, énoncent tous trois les nombreux bienfaits de cette pierre.

Dès la Renaissance

Les artistes s’intéressent à nouveau au minerai. Ils le travaillent pour en faire des bijoux, des objets décoratifs ou utilitaires comme des vases, des coupes et des manches de couteaux. Aujourd’hui, cette gemme est utilisée en joaillerie comme de nombreuses autres pierres semi-précieuses. Elle a aussi sa place en lithothérapie.

Les nombreuses vertus curatives

L’utilisation de l’énergie des pierres et cristaux à titre thérapeutique ne date pas d’aujourd’hui comme nous l’avons vu. De nos jours, l’intérêt pour la médecine par les pierres refait surface, sans doute par soucis de retourner à des remèdes naturels. Il est également reproché aux traitements conventionnels de ne guérir que les maux physiques sans tenir compte de la nécessité de rééquilibrer en même temps les différentes énergies du corps, à savoir l’énergie physique mais aussi les énergies mentale et émotionnelle. Les vibrations émises par les pierres et leur rayonnement énergétique agissent sur nos chakras, favorisant ainsi la guérison.

Chaque pierre a des caractéristiques qui lui sont propres en fonction de sa formation et, par conséquent, des vertus spécifiques. Notre gemme aux teintes douces est principalement associée au chakra de la gorge mais aussi à celui du plexus solaire et ceux du cœur et du 3ᵉ œil. Elle agit notamment en cas :

  • d’infection des voies respiratoires ;
  • de bégaiement ;
  • de déséquilibre hormonal ;
  • de problème de lactation ;
  • de fièvre ;
  • de troubles de la circulation sanguine ;
  • de plaies ouvertes ou infectées, de fracture ;
  • de glaucome ;
  • d’irritation des yeux ;
  • de rhume des foins ;
  • de crise d’épilepsie ;
  • d’intoxication par des produits tels que le tabac et l’alcool.

Les bienfaits au niveau psychique et émotionnel

Au Moyen-Âge déjà, ceux qui s’intéressaient aux pierres, tant les pierres précieuses que la multitude de pierres semi-précieuses, avaient compris qu’elles ont la capacité non seulement de guérir certains maux physiques mais aussi de soigner l’intériorité de l’être. Sérénité, amour, douceur, confiance et harmonie sont quelques mots qui résument parfaitement les bienfaits de cette pierre fine.

Voyons un peu plus en détail ce que l’utilisation de cette roche apporte comme bénéfices à l’être intérieur :

  • elle permet de lutter contre le stress et l’irascibilité ;
  • elle facilite l’expression orale (pierre idéale pour les chanteurs) ;
  • elle calme les coléreux et rend plus tolérant ;
  • elle adoucit les chagrins et chasse les idées négatives ;
  • elle aide à avoir confiance en soi ;
  • elle renforce la mémoire et la concentration ;
  • elle pousse à la créativité, à l’expression artistique, à la méditation et à la réflexion ;
  • elle combat les énergies négatives dans les habitations.

Bon à savoir

Les différentes façons d’utiliser une pierre thérapeutique

– La porter sur soi : les bijoux en pierres naturelles permettent le contact direct de la pierre avec la peau. Cela vaut mieux que de la garder en poche ou dans son sac à main. Vous pouvez la glisser sous l’oreiller durant la nuit. Une pierre thérapeutique peut, en général, être portée au quotidien.

– La poser sur la zone malade ou celle qui vous fait souffrir.

– La placer comme objet décoratif chez vous ou sur votre lieu de travail. Dans ce cas, vous devez choisir une pierre de taille plus importante pour optimiser ses bienfaits dans toute la pièce.

N’oubliez toutefois pas que les pierres vous aident au quotidien mais ne remplacent pas un traitement conventionnel.

L’entretien des pierres naturelles

Les pierres naturelles utilisées à des fins thérapeutiques se chargent des énergies négatives qu’elles captent en vous. Vous devez donc les purifier de temps en temps, soit en utilisant de l’eau légèrement salée, soit en les passant dans la fumée d’un bâton d’encens ou encore en les enfouissant. Demandez conseil auprès du vendeur pour savoir ce qui convient le mieux à vos pierres.
Lorsqu’elles sont purifiées, déposez vos pierres au soleil ou à la lueur de la lune pour les recharger. Elles seront à nouveau actives.


Suivre une formation en manutention en Île-de-France
Lingerie sexy femme ronde : comment faire son choix ?