Quelles sont les normes pour les coffres-fort ?

coffres-fort

Le but d’avoir un coffre-fort est sûrement de pouvoir prévenir le vol ou la détérioration de ses biens les plus précieux. Il est ainsi normal que vous vous intéressiez à la robustesse et à la serrure de celui-ci. Seulement, pour la sécurité d’un coffre-fort, il y a plus à savoir que la qualité de matériel et le type de serrure. D’autant plus que ce genre de produit est soumis à des normes spécifiques. Avant d’en acheter, vous devez les connaître en détail.

Des normes pour différents types de coffre-fort

Notez tout d’abord qu’il y a différents types de coffres-forts. Ces derniers diffèrent généralement selon le besoin du client. Ainsi, on peut citer : le coffre fort contre le vol, le coffre ignifuge ou contre le feu, ceux qui sont faits pour résister aux désastres naturels (eau, poussières, boues), les coffres-forts numériques et enfin l’armoire forte. À partir de cela, selon vos exigences et vos besoins, chaque type de coffre de sécurité peut être soumis à telle ou telle norme garantissant sa fiabilité. Vous pouvez, par exemple, vérifier l’homologation d’un coffre-fort via les normes européennes antieffraction EN 1143-1 ou via EN 1143-2 pour un coffre de dépôt. Vous pouvez la voir sur la plaque de certification inscrite à l’intérieur du coffre. En vous informant mieux sur les détails, vos biens seront bien en sécurité. Pensez donc à visiter des sites comme hartmann-tresore.fr.

Les normes EN 1143-1 et ses classes

Sachez qu’au minimum, il existe 7 classes différentes dans la gamme des coffres-forts suivant cette norme. Grâce à la norme Européenne EN-1143-1, vous aurez un produit certifié et testé, suivant certaines exigences sur la résistance des matériaux contre les infractions. En effet, avec cette norme, les fournisseurs soumettent leurs produits à divers tests d’effraction de différents niveaux pour déterminer la classe du produit. Ces tests sont compris entre des attaques pour accès partiel et pour accès total. Grâce à ce classement, votre coffre fort pourra disposer d’une assurance. Cela est considéré comme une valeur assurable qui est déterminée suivant la classe du produit. Avec un coffre-fort de classe 5 sous la norme 1143-1, par exemple, la valeur assurable est de 229 000 euros au maximum (numéraire et biens physiques compris) pour la France. Cette valeur diffère suivant le pays, car pour l’Italie vous pouvez avoir jusqu’à 723 000 euros de valeur assurable pour la classe 5. Le critère de base pour être assuré, il faut que votre coffre soit fixé au sol sur une dalle de béton si son poids est inférieur à 500 kg. En tout, les valeurs assurables des coffres pour la France sont les suivants : classe 0 : 7 600 Euros, classe 1 : 25 000 euros, classe 2 : 35 000 euros, classe 3 : 56 000 euros, classe 4 : 107 000 euros, classe 5 : 229 000 euros, classe 6 : 305 000 euros, classe 7 : à discuter avec l’assureur.

En tout, pour les normes 1143-1 et 1143-2, le produit est testé pour qu’il puisse résister à plus de 50 % des attaques à accès complètes. Pour le test d’accès partiel, le classement est calculé suivant le minimum de bien que le voleur puisse atteindre avec ses mains. Un coffre de sécurité placé dans la classe 0 n’est pas inclus dans ce test.

Les normes EN 14 450 et ses classes

À part la norme EN 1143-1, vous avez également l’EN 14 450. Cette dernière diffère de la première sur le niveau d’exigence. En effet, elle permet également d’émettre un classement suivant des tests de résistance aux effractions, mais également sur l’arrachement et l’ouverture forcée. Ces exigences en termes de sécurité sont alors en dessous de ceux qui sont classés 0 dans la norme 1143-1. Cela est normal, vu que cette norme couvre les produits à usage domestique. Ainsi, que ce soit un petit coffre fort ou une armoire forte soumise à la norme 14450, vous n’avez que deux classes disponibles : S1 et S2. Les valeurs assurables pour ces deux classes sont respectivement de 1 500 euros et de 3 000 euros.

Les normes sur la résistance au feu

L’un des plus grands ennemis de vos biens, à part les voleurs, est sûrement le feu. Que ce soit paperasse, données, argent ou encore bijoux, un incendie peut tout ravager en un instant. C’est pour cela qu’il existe également des normes régulant la fabrication des coffres-forts pour qu’ils résistent au feu. Ces normes garantissent la capacité du produit à pouvoir endurer un incendie, mais également une montée instantanée de la température. Que votre produit soit un coffre ignifuge ou une armoire forte ignifuge, il devrait avoir été testé suivant les normes EN 1047-1, EN 1047-2 et EN 15 659 (pour les gammes dites légers). À part la résistance au feu, les tests vérifient également la résistance à la fumée, à l’étanchéité et aux chocs dus à une chute. Évidemment, tout cela concerne les coffres certifiés et homologués, car ceux qui ne le sont pas ne subissent pas ce genre de test. Les détails de ces essais permettent de classer chaque produit selon le degré de température et de choc supporté suivant une durée déterminée. D’un autre côté, il existe l’équivalent de ces normes tel que l’UL 72 et la NT Fire.  Notez que les tests suivant l’EN 1047-1 incluent la période de refroidissement du coffre.

Les normes EN 1300

La partie la plus importante d’un coffre est sa serrure. La norme EN 1300 existe pour régulariser cette partie. Il insiste, notamment, sur la fiabilité et la résistance à l’effraction des HSL (serrures de hautes sécurités). Il s’applique à la fois à la serrure électronique d’un coffre fort normal et à la serrure mécanique du coffre de sécurité de bureau de la défense. Ainsi, les exigences vont du plus simple au plus complexe comme un code d’ouverture suivant l’horaire et la personne. Les tests sur la serrure concernent les ouvertures forcées, les piratages, les explosifs, et même la résistance aux rayons X et les acides. Étant l’équivalent de la norme A2P, au lieu de se baser sur des étoiles, cette norme labellise les produits par classe A, B et C. Ainsi, la classe 0 à 2 devrait avoir des serrures de niveau A et ceux de classe 6 et plus des serrures de niveau C. La différence se trouve sur le temps de résistance aux effractions.

 

Balançoires et portiques pour bébés et enfants
Installer une caméra espion à domicile