La matériel indispensable pour se lancer dans la peinture

Peinture acrylique

Après avoir regardé quelques vidéos tutos qui vous montrent comment reproduire avec brio un paysage qui se trouve en face de vous, vous êtes prêt à manier le pinceau. Mais la réalité vous rattrape, vous ne savez pas vraiment quel matériel acheter en priorité. L’importance est de ne pas trop dépenser dès le début. Pour ce faire, découvrez quel matériel vous devez choisir pour commencer la peinture.

Le type de peinture

Avant de commencer à acheter du matériel pour la peinture, il faut déjà déterminer en amont ce qui vous attire. Vous comptez laisser exprimer votre créativité sur des blocs de papier à dessin ou sur une toile à peindre posée sur un chevalet ? Quel budget alloué à cette nouvelle activité ? À titre indicatif, les peintres aguerris conseillent souvent aux novices de démarrer avec de la peinture acrylique. Ce type de peinture permet de s’exercer tranquillement, malgré un temps de séchage rapide. Il est donc possible de démarrer avec les trois couleurs primaires. On peut ainsi apprendre à faire ses propres mélanges ! Des kits de peinture pour débutant prévoient ces couleurs primaires ainsi que du noir et du blanc. Une fois que vous sentirez que vous avez des gestes plus sûrs et précis, vous pourrez vous lancer dans la peinture à l’aquarelle ou la peinture à huile.

Les pinceaux

L’accessoire indispensable du peintre demeure le pinceau, et pas n’importe lequel. Chaque pinceau a un rôle à jouer, voilà pourquoi les professionnels ont des sets bien remplis. En tant que débutant, vous n’avez pas besoin d’en avoir de toutes les sortes. Les basiques suffisent, il convient simplement de connaître les pinceaux élémentaires qui vous serviront à créer un maximum de choses. Un pinceau se choisit selon la forme de ses poils et leur matière. Certaines peintres préfèrent les poils naturels qui proviennent du porc ou du vison, d’autres privilégient les synthétiques. Pour constituer son set de peintre, il vous faut dans un premier temps : un pinceau plat, appelé langue de chat. Celui-ci permet d’obtenir des traits à épaisseur variable. Il est idéal pour la peinture acrylique. Le pinceau rond à pointe fine sera très utile pour dessiner de petits détails ou des lignes assez fines. Celui-ci est parfait pour la peinture à l’aquarelle. De façon générale, un pinceau à poils synthétiques coûte moins cher.

Le support pour commencer à peindre

Quid du support ? En effet, il faut investir dans un support adéquat, adapté à la peinture que vous avez choisie. Cependant, restez modeste et partez du principe que vous n’allez pas exposer vos peintures dans les musées du monde entier. Dès le début, vous n’avez donc pas besoin d’acheter du papier ou des toiles qui coûtent cher. Vous pouvez même vous permettre de choisir du bas de gamme pour vos premiers essais, contrairement à la peinture. N’achetez pas non plus de trop grands formats. La taille de votre toile doit être proportionnelle à celle de votre talent. Ne brûlez pas les étapes, vous aurez l’occasion d’investir votre argent dans des toiles plus grandes le moment venu. La peinture aquarelle peut se faire sur du papier à dessin à condition que celui-ci soit épais. Tous les types de peinture se prêtent à la toile sur châssis, il n’y a donc pas d’erreur possible !

Le chevalet

Le chevalet s’adapte à votre type de support, mais dans tous les cas, il vous sera d’une grande utilité. Si vos premières tentatives se font à plat, vous allez vite vous rendre compte que la peinture à la verticale est plutôt conseillée. Vos gestes seront plus fluides et moins hésitants. De plus, la peinture demande de prendre du recul, au sens propre du terme, afin d’avoir une vision d’ensemble de l’avancée de son œuvre. Si vous comptez créer sur des petits formats et que vous n’avez pas beaucoup d’espace chez vous, le chevalet de table est fait pour vous. Il se plie et se transporte facilement. Vous peignez une toile sur châssis ou sur du carton entoilé ? Il est vivement recommandé d’acheter un chevalet pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

La mallette du peintre

Les débuts en peinture du novice se limitent à peu de matériel finalement. Le minimalisme est de mise et les éléments présentés précédemment feront très bien l’affaire. Ceci étant dit, afin d’éviter de vous disperser et d’égarer votre pinceau ou un tube de gouache, il convient d’avoir un petit espace dédié au rangement de tout ce matériel. La mallette peut être une bonne idée pour tout regrouper au même endroit. Elle permet également de transporter en une seule fois le matériel jusqu’au chevalet. Lorsque votre confiance en vous se sera développée au fil de vos œuvres, vous aurez envie d’acheter du matériel supplémentaire comme du vernis, des crayons, d’autres pinceaux, des additifs… Vous serez alors ravi de pouvoir ranger vos accessoires au sec et à l’abri de la poussière.

Quitter la version mobile